Le Budget participatif d’Arcueil

Le budget participatif est une démarche qui a pour but de développer le pouvoir d’agir des citoyens et leur participation à la décision publique au plus près de leurs besoins. La ville d’Arcueil a souhaité développer un tel dispositif et permettre aux Arcueillais de s’engager sur des projets citoyens d’intérêts général dans une conduite de co-élaboration et d’intelligence collective. L’enjeu est de faire de cette mobilisation citoyenne un élément moteur de la démocratie de proximité qui renforce le lien social dans les quartiers de la ville. Il y a une volonté de permettre aux habitants d’être des acteurs de projets, de l’idée jusqu’à sa réalisation, pour une ville plus agréable et solidaire. Cette démarche est ponctuée de plusieurs phases décisives.

En avril et mai 2017, les idées sont déposées par les habitants. Toute personne de plus de 16 ans habitant ou travaillant à Arcueil peut soumettre une idée ou un projet. De juin à septembre la recevabilité des projets, leur faisabilité technique et réglementaire est analysée. En septembre et octobre 2017 les projets analysés comme recevables, faisables techniquement et financièrement, seront présentés par les porteurs auprès du collectif de leur quartier ou du collectif inter-quartier. Lors de ces présentations, deux projets par quartier et trois à l’échelle de la ville seront sélectionnés puis soumis au vote en novembre sur le site Arcueil.fr et dans des réunions publiques. Tout résident d’Arcueil de plus de 16 ans peut voter par internet un avec support papier. En décembre, les Arcueillais voteront pour le choix des projets à réaliser (un projet par quartier d’un montant maximum de 20 000 euros et un projet à l’échelle de la ville d’un coût maximum de 70 000 euros). Enfin, il est prévu pour l’année 2018 la réalisation des projets, avec suivi de leur mise en oeuvre par le collectif inter-quartier et en lien avec les services concernés. Ce procédé de budget participatif permet au Arceuillais de développer leur pouvoir d’agir, de rendrez visible l’action publique dans les quartiers mais surtout de retisser un lien de confiance entre les citoyens, leur administration et leurs élus.

Pour plus de renseignement, rendez-vous sur le site de la démarche

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *