Echange avec Monica Araya, fondatrice de Coasta Rica Limpia

100 projets pour le climat, opération menée en 2016 par le le ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer avec l’aide de Missions Publiques vise à valoriser des citoyens du monde entier en tant que porteur de solutions concrètes et reproductibles pour lutter contre le changement climatique. Ce projet s’inscrit dans le prolongement du débat citoyen planétaire sur le climat et l’énergie. Retour sur notre échange avec Monica Araya, fondatrice de Costa Rica Limpia et qui participe à ce projet.

 Monica Araya – Costa Rica Limpia – Costa Rica

« Je suis Monica Araya, fondatrice de Costa Rica Limpia, une organisation créée en 2014 et dont l’objectif est de responsabiliser et inspirer les citoyens face au changement climatique. Les citoyens se sentent souvent impuissants face aux défis climatiques, ce qui conduit à une apathie pouvant s’avérer problématique. Nous produisons des matériels à destination des citoyens (p. ex. vidéos, infographies) afin de leur faire comprendre des concepts que les experts expliquent rarement (p. ex. énergie distribuée).

Par exemple, nous avons introduit le concept des consultations citoyennes dans notre pays. Nous contestons l’idée classique selon laquelle seuls les experts ont le droit de participer aux décisions sur le climat et l’énergie. Nous avons donc établi un partenariat avec World Wide Views afin d’apprendre à organiser des consultations citoyennes.

Les citoyens ont demandé une nouvelle consultation portant sur les questions de transport.

 Les citoyens détiennent les clés pour faire avancer l’agenda climatique.  Les gouvernements ont mis l’Accord de Paris sur la table et c’est à nous maintenant de faire en sorte que cet accord devienne une réalité pour les citoyens. Bien que le travail des experts et des décideurs soit nécessaire, la prochaine étape, importante s’il en est, consiste à impliquer la base.  Aider les citoyens à s’approprier cet agenda.

Nous pensons que le Costa Rica ne pourra atteindre ses objectifs climatiques qu’en réduisant les émissions liées au transport : dans notre pays, près de 100 % de l’électricité est produite à partir d’énergies renouvelables (hydraulique, géothermie, éolien, solaire et biomasse). Cependant, le pétrole représente encore près de 70% de notre consommation énergétique totale. Ceci est dû à notre modèle de transport (augmentation extraordinaire du nombre de véhicules privés et transports publics insuffisants). Nous n’atteindrons pas nos objectifs climatiques de l’Accord de Paris si nous n’investissons pas dans la mobilité électrique, en particulier les bus. Sachant que notre électricité provient à près de 100% de sources renouvelables, nous sommes idéalement placés pour utiliser cette énergie propre pour le transport, en lieu et place du pétrole.  “Costa Rica Limpia” veut que les citoyens jouent un rôle de transformation, positif et innovant dans cette transition.

Les citoyens doivent prendre part aux décisions nationales sur les énergies renouvelables et le transport propre, sinon il faudra attendre plusieurs années avec que ces décisions soient prises. En l’absence d’un engagement citoyen, les décisions nationales sur les projets d’énergies renouvelables et le transport durable seront retardées par d’interminables discussions techniques et par les opposants au changement.

Voici le genre de campagnes que nous menons « La vie est trop courte pour la gaspiller dans des bouchons ! » »

www.costaricalimpia.org

www.facebook.com/costaricalimpia.org

monica@costaricalimpia.org

@MonicaArayaTica

https://twitter.com/MonicaArayaTica

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *